Dans la Presse





La Roche-sur-Yon : les commerçants adoptent des créateurs

Ils avaient été laissés sur le bord de la route au moment de l’annulation du marché de Noël. Des commerçants de La Roche-sur-Yon ont décidé d’adopter des artisans et d’accueillir leurs créations dans leur magasin le temps des fêtes. Publié le 22/12/2020 à 15h32 • Mis à jour le 22/12/2020 à 19h16 | Source : France 3 Pays de La Loire

Sophie Richard pratique le “surcyclage”. Elle chine chez les brocanteurs, les recycleries ou dans les vide-greniers. Elle nettoie les objets trouvés, leur donne une patine et en fait de nouveaux éléments de décoration. C’est ainsi qu’un grille-pain des années 30 se retrouve transformé en lampe. C’est l’esprit “By Rictus”.

Sophie avait prévu de présenter et vendre ses dernières créations lors du marché de Noël de La Roche-sur-Yon, place Napoléon. Mais l’événement commercial a été annulé, comme tous les marchés de Noël. 

La surcycleuse s’est donc retrouvée sans stand, sans chalet alors que la période est stratégique. 

Il y a quelques jours, l’association des commerçants du centre-ville de La Roche-sur-Yon “Les Vitrines du Centre-Ville”, a décidé de donner un coup de main à ces artisans qui faisaient les frais de cette annulation du Marché de Noël.

De nombreux commerçants leur ont ouvert leur vitrine pour qu’ils puissent exposer leur travail et, peut-être, vendre.

“C’est un élan de solidarité incroyable !”

C’est ainsi que Sophie a trouvé un emplacement gracieusement prêté par les Galeries Lafayette. Elle a pu y poser ses créations à côté d’une autre artisane, invitée elle aussi, Lucie, créatrice des bijoux “Lulu les belles oreilles”.

“En terme de visibilité, on est présent, se félicite Sophie. C’était très important d”avoir un lien avec notre clientèle mais aussi ceux qui ne nous connaissent pas pour montrer notre travail, notre savoir-faire. “

Etre présente dans ce grand magasin lui permet de toucher une clientèle qui s’intéressait peut-être moins à l’artisanat.

“On n’a pas pu rencontrer nos clients pendant des mois, rappelle Lucie Foschino. Si on n’avait pas cette possibilité d’exposer, on n’avait clairement pas de moyen de diffusion. C’est un élan de solidarité incroyable, inespéré, super sympa de leur part.”

Lucie ne pense pas récupérer les ventes qu’elle aurait faites sur le marché de Noël, mais elle peut ainsi continuer de se faire connaître.


Six artistes réunies dans une boutique de créateurs éphémère

” Cette fin d’année rime avec marchés de Noël annulés. Conséquences pour les petits artisans qui ne disposent pas de boutique : moins de visibilité et un manque à gagner. Dans le secteur de Rives-de-l’Yon, plusieurs créatrices ont décidé de se regrouper. Elles avaient déjà ouvert l’été dernier une boutique éphémère. Elles ont renouvelé l’expérience ces dernières semaines en exposant ensemble”. Reportage Grégoire de Chatillon. 23/12/20| Source : TV Vendee.fr


| Source : Ouest-France


| Source : Ouest-France


| Source :


| Source : Ouest-France


| Source : Ouest-France


Retrouvez toute l’actu RICTUS :